Partagez Attribué à Charles Guillot Entrée des Français dans Nancy en 1702 - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Attribué à Charles Guillot Entrée des Français dans Nancy en 1702

Charles Guillot (1717, Nancy - 1778, Nancy)
XVIIIe siècle
Carton peint, collé, tissus, coquillages, matériaux divers
Nancy, Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain,
inv. III.902
Achat, 1928

La troisième occupation française, à partir du 3 décembre 1702, s’inscrit dans le cadre de la guerre de Succession d’Espagne déclenchée par la mort de Charles II, le 1er novembre 1700, et les prétentions de Louis XIV au trône espagnol. Le 7 septembre 1701, les principales puissances européennes (Empire, Angleterre et Provinces-Unies) ont formé la Grande Alliance de La Haye avant de déclarer la guerre à Louis XIV le 15 mai 1702. Le duc Léopold, bien que prince souverain, n’est alors pas en mesure de mener une politique de totale indépendance, et ses tentatives pour garder la neutralité des duchés restent vaines.

Cependant, cette nouvelle présence des Français est sans comparaison avec les précédentes, car, d’une part, elle se limite à Nancy avant de s’étendre à quelques localités du côté de la Sarre, et, d’autre part, elle n’entrave pas le fonctionnement des institutions locales. Néanmoins, le territoire est mis à contribution pour le ravitaillement des troupes et la Lorraine subit tout de même quelques raids, notamment en 1704, 1706 et surtout en 1712. Le duc est par ailleurs contraint d’accueillir dans sa cour Jean-Baptiste d’Audiffret, envoyé permanent du roi. Bien que les Français lui laissent à disposition le palais ducal, Léopold refuse de demeurer dans la capitale lorraine tenue par les garnisons françaises et choisit de s’installer, avec toute sa famille, au château de Lunéville où les travaux sont en cours depuis 1699. Cette dernière occupation s’achève le 11 novembre 1714.

L’œuvre est attribuée à Charles Guillot, spécialiste des cires habillées. Par le choix du format, l’utilisation du carton et la représentation conviviale du repas des officiers que l’on aperçoit en bas, à droite du tableau, l’artiste dédramatise l’événement, rappelant de cette manière que les Français n’ont pas rencontré de résistance en 1702.

Anne Motta

imprimer Retour
  • Attribué à Charles Guillot, Entrée des Français dans Nancy en 1702, Carton peint, collé, tissus, coquillages, matériaux divers, XVIIIe siècle

    Attribué à Charles Guillot, Entrée des Français dans Nancy en 1702, Carton peint, collé, tissus, coquillages, matériaux divers, XVIIIe siècle