Partagez Graveur français anonyme Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Graveur français anonyme Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine

1699
Gravure à l’eau-forte et au burin
H. 83,2 ; l. 55,6 cm
Nancy, Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain,
inv. 2007.0.3771
Fonds d’arts graphiques

Née à Paris le 13 septembre 1676, Élisabeth-Charlotte d’Orléans, fille de Monsieur, frère du roi et de la princesse Palatine, épouse en 1698 le duc Léopold de Lorraine à qui Louis XIV vient de restituer ses duchés lors du traité de Ryswick. Pour la France, cette union est une garantie de paix sur ses frontières orientales. Le 12 octobre, les fiançailles ont lieu dans le cabinet du roi à Fontainebleau. C’est dans la chapelle du même château qu’est célébré le lendemain le mariage par procuration où le duc de Lorraine est représenté par le duc d’Elbeuf, chef de la maison de Lorraine en France. Le 16 octobre, la nouvelle duchesse de Lorraine quitte Paris. Après une rencontre officieuse des deux époux à Vitry-le-François, la rencontre officielle à lieu à Sermaize, non loin de Bar-le-Duc, à la frontière entre les États du roi et ceux du duc.

L’évènement est immortalisé par cette gravure, ornant un almanach français de 1699, dans laquelle le couple ducal est représenté accompagné de plusieurs personnages nommés comme la princesse de Lillebonne, la marquise d’Haraucourt, nouvelle dame d’honneur de la duchesse, ou encore les comtes d’Armagnac et de Marsan. Après cette entrevue, le cortège se dirige vers Bar-le-duc où le mariage est renouvelé dans la collégiale Saint-Maxe. Après un passage par Saint-Mihiel, le duc et la duchesse font leur entrée solennelle le 10 novembre dans la capitale ducale. Vers 10 heures du matin, le cortège est annoncé par trois volées de canon puis les clés de la ville sont présentées au duc à la porte Saint-Nicolas. C’est l’occasion pour Léopold de prêter le traditionnel serment. Le cortège se rendit ensuite à la collégiale Saint-Georges où est célébré un Te Deum. Les festivités de la journée se terminent la nuit venue par un grandiose feu d’artifice représenté dans le médaillon à gauche de la gravure.

Pierre-Hippolyte Pénet

imprimer Retour
  • Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, gravure à l’eau-forte et au burin, 1699

    Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, gravure à l’eau-forte et au burin, 1699

  • Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail

    Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail

  • Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail

    Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail

  • Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail

    Anonyme, Entrevue de leurs Altesses Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse de Lorraine, 1699, détail