Partagez Claude Deruet Le triomphe de Charles IV - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Claude Deruet Le triomphe de Charles IV

Claude Deruet (1588, Nancy – 1662, Nancy)
Vers 1661-1662
Gravure à l’eau forte
H. 36,6 ; l. 48,7 cm
Nancy, Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain,
inv. 2006.0.7962
Legs de René Wiener, 1939

Charles IV de Lorraine (1604 - 1675) n’a pas été un grand chef d’État, mais plutôt un véritable soldat, ce qu’illustre bien cette estampe. Devenu duc par les droits de son épouse Nicole, il rompt la prudente politique de neutralité envers la France de ses prédécesseurs, ce qui l’entraîne dans une lutte armée sur des décennies.

L’estampe de Claude Deruet évoque une brève trêve avec la France, du traité de Vincennes (1661) à la nouvelle occupation des duchés (1670). Charles IV doit alors faire face à sa noblesse qui se sent trahie, notamment par le traité de Vincennes (février 1661) qui ampute les duchés et celui de Montmartre (février 1662) qui fait de Louis XIV l’héritier du duc.

Cette image doit ainsi être perçue dans le contexte d’un retour ambigu du duc Charles IV à la tête de ses États. Il s’agit d’une estampe destinée à glorifier le duc-soldat. À l’arrière-plan, la représentation de ses duchés, incarnés par le paysage et surtout Nancy, la capitale, n’est cependant pas mise en avant. C’est bien le duc, au premier plan, qui compte : il est l’État, alors que la ville renvoie à la coutume et aux limites de son pouvoir. La masse d’arme de ce duc-soldat en armure, désuète en ce milieu XVIIe siècle, représente le commandement politique et militaire. Le duc se place également ainsi  dans la continuité du grand ancêtre imaginaire, Godefroy de Bouillon. Lui aussi a combattu les « infidèles » - les protestants - à la bataille de la Montagne Blanche (1620).

Ce n’est donc pas l’image d’une reconquête armée qui est ici donnée - le cheval n’est pas harnaché pour la guerre - mais bien celle de la renommée militaire de Charles IV, bon général mais certainement pas stratège. Les palmes de la victoire sont symboliques car militairement et diplomatiquement, le duc n’a alors rien remporté. 

Laurent Jalabert

imprimer Retour
  • Claude Deruet, Le triomphe de Charles IV, duc de Lorraine, gravure à l’eau-forte, vers 1661-1662

    Claude Deruet, Le triomphe de Charles IV, duc de Lorraine, gravure à l’eau-forte, vers 1661-1662

  • Claude Deruet, Le triomphe de Charles IV, duc de Lorraine, gravure à l’eau-forte, vers 1661-1662

    Claude Deruet, Le triomphe de Charles IV, duc de Lorraine, gravure à l’eau-forte, vers 1661-1662