Partagez Attribué à François Senémont Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban [...] - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Attribué à François Senémont Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban [...]

Attribué à François Senémont (1720, Nancy – 1782, Nancy)
Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban (1744-1807), premier évêque de Nancy

Entre 1777 et 1783
Huile sur toile
H. 81 ; l. 64,6 cm
Nancy, Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain,
inv. 63.3.5
Achat, 1963

La carte des diocèses est appuyée sur la géographie administrative du Bas-Empire romain. Dans l’espace lorrain, les premiers évêques apparaissent ainsi au IIIe siècle, à Metz (cité des Médiomatrices), Toul (cité des Leuques) et Verdun (cité des Virodunenses). Le roi de France Henri II profite du « voyage d’Allemagne », expédition dirigée contre l’empereur Charles Quint, pour occuper en 1552 ces trois villes épiscopales et des territoires épiscopaux enclavés dans les duchés. Le duc Charles III tente en vain d’obtenir du pape, que le roi Henri IV a gagné à sa cause, la création d’un évêché à Nancy par démembrement de celui de Toul, l’un des plus vastes de la chrétienté. En dédommagement, la bulle de 1602 autorise la création d’un primat de Lorraine et d’un chapitre primatial à Nancy. Il faut attendre le rattachement de la Lorraine à la France pour que soient créés les deux nouveaux diocèses de Saint-Dié (septembre 1777) et de Nancy (janvier 1778), à côté de celui de Toul.

Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban est le premier évêque de Nancy, nommé par le roi de France et sacré à Paris en 1779. Son épiscopat est marqué par de longs séjours à la cour de Versailles, et un faste qui tranche avec les habitudes plus modestes des évêques de Toul. Il obtient que l’évêque de Nancy conserve le titre de primat de Lorraine et la cathédrale sa dignité de primatiale, mais le mode d’organisation qu’il cherche à imposer au nouveau diocèse se heurte à l’opposition farouche d’une partie de son clergé, profondément hostile à l’abandon de l’usage toulois (notamment des synodes ruraux). Lorsqu’il quitte le diocèse en 1783 pour prendre le siège archiépiscopal d’Auch, le conflit n’est pas réglé.

Hélène Say-Barbey

imprimer Retour
  • Attribué à François Senémont, Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban (1744-1807), premier évêque de Nancy, huile sur toile, entre 1777 et 1783

    Attribué à François Senémont, Louis-Apollinaire de La Tour du Pin-Montauban (1744-1807), premier évêque de Nancy, huile sur toile, entre 1777 et 1783