Partagez Antoine René Giguet Affiche Nancéiens, partageons notre manteau - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Antoine René Giguet Affiche Nancéiens, partageons notre manteau

Antoine René Giguet (1920, Brouvelieures - 2009, Paris), dessinateur-lithographe
Jean Prouvé (1901, Paris - 1984, Nancy), auteur du texte
Imprimé à Nancy par Berger-Levraut
1944
Impression photomécanique
H. 60 ; l. 40 cm
Don de M. François Pagel, 2011

Cette affiche est réalisée par la Mairie de Nancy en octobre ou novembre 1944, dans le contexte particulier de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis 1940, la ville survit en « zone interdite » : une zone dans laquelle le retour est impossible pour les Lorrains ayant pris le chemin de l’exode, un espace  contraint particulièrement contrôlé par les Nazis. Libérée de l’occupation allemande et du Régime de Vichy le 15 septembre 1944, sa gestion est confiée à une équipe municipale de transition, choisie au sein de la Résistance. La délégation de Libération de Meurthe-et-Moselle place à la tête de Nancy un homme d’action et d’innovation, profondément humaniste et socialement engagé : le constructeur Jean Prouvé.

Chargé de famille nombreuse et chef d’entreprise, l’entrepreneur démobilisé reste à Nancy pendant le conflit. Il y développe une production de guerre qui permettra à nombre de ses ouvriers d’échapper au STO (travail obligatoire pour le Reich), tout en évitant farouchement d’œuvrer pour l’occupant. Cette attitude exemplaire face à l’ennemi et son engagement patriote au sein de plusieurs formations de la Résistance expliquent cette désignation en tant que maire. 

À la veille d’un hiver qui s’annonce difficile pour les nombreux Lorrains sinistrés, le nouveau maire organise la solidarité et exhorte les Nancéiens à y prendre part. Pour illustrer ce vibrant appel patriotique à la générosité, il sollicite un proche, l’artiste lorrain Antoine René Giguet, ancien élève de son père et résistant de la première heure. Durant les neuf mois passés comme maire de Nancy, les questions des réfugiés, du ravitaillement et de la reconstruction seront au centre de ses préoccupations, comme dans ses ateliers Son mandat prenant fin en mai 1945, il pourra par la suite se consacrer pleinement à la question de l’habitat d’urgence et promouvoir les maisons usinées dans lesquelles il voit une solution d’avenir pour la reconstruction du pays.

imprimer Retour aux collections
  • Antoine René Giguet, Affiche Nancéiens, partageons notre manteau, impression photomécanique, 1944

    Antoine René Giguet, Affiche Nancéiens, partageons notre manteau, impression photomécanique, 1944