Partagez  Trésor de Pouilly-sur-Meuse - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Trésor de Pouilly-sur-Meuse

XVe - XVIe siècles
Orfèvrerie
Inv. 2009.1
Acquis grâce au financement de CNP Assurances, le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Lorraine, la Société d’Histoire de la Lorraine et du Musée lorrain et la Ville de Nancy, 2009

Découvert en 2006, enterré dans le jardin d’une maison privée à Pouilly-sur-Meuse, cet ensemble exceptionnel comprend 31 pièces exécutées par des orfèvres de Paris, Châlons-en-Champagne, Reims et Strasbourg, entre 1480 et 1570. Ayant généralement fait l’objet de fontes massives et répétées, l’orfèvrerie civile de la Renaissance est très rare en France ; de ce fait, les objets qui composent cet ensemble constituent des témoignages de première importance, pour certains sans équivalent, de la vaisselle d’usage à la Renaissance.

Le plus bel objet est l’aiguière à anse angulaire ; elle a été confectionnée par l’orfèvre parisien Pierre Ensoult (ou Anceau) avant 1506. Les salières d’argent (1531-1532) sont les plus anciennes retrouvées en France ; c’est du bout du couteau qu’on y prenait le sel. Vraisemblablement utilisées pour boire le vin, les trois coupes pourraient dater des années 1540-1550. Objets les plus personnels de l’ensemble, les quatre gobelets illustrent à la fois des formes françaises et germaniques. Le trésor comprend enfin 21 cuillères, réparties en séries de deux, trois, quatre et douze ; elles correspondent à un modèle remontant à la fin du XIVe siècle, composé d’un cuilleron caractéristique dont l’extrémité près du manche est allongée

Bien que destinés à l’usage, ces objets se caractérisent par la richesse de leur décor : en argent, ils ont reçu un décor estampé, ciselé ou gravé ; certains sont partiellement dorés ; l’aiguière porte un décor d’émail.

Si on en ignore précisément l’histoire, cet ensemble semble correspondre aux acquisitions effectuées sur trois générations par les membres de la famille Beschefer, dont le nom figure sur l’aiguière. La branche protestante de cette famille originaire de Châlons fut vraisemblablement contrainte à l’exil dans la deuxième moitié du XVIe siècle. Le trésor est enfoui à la toute fin du siècle, à une époque où le nord de la Lorraine est violemment touché par les guerres de Religion, et où le duc Charles III ordonne aux Huguenots de quitter son duché. L’enfouisseur, qui avait soigneusement rangé les pièces dans un contenant aujourd’hui disparu, n’eut jamais l’occasion de récupérer ce qui devait être le bien le plus précieux de sa famille.

imprimer Retour aux collections
  • Trésor de Pouilly-sur-Meuse, orfèvrerie, XVe - XVIe siècle

    Trésor de Pouilly-sur-Meuse, orfèvrerie, XVe - XVIe siècle

  • Coupe sur pied à décor de moresques, avec petite console supportant la coupe, Reims, argent ciselé, gravé et partiellement doré, milieu du XVIe s. © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

    Coupe sur pied à décor de moresques, avec petite console supportant la coupe, Reims, argent ciselé, gravé et partiellement doré, milieu du XVIe s. © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

  • Coupe sur pied à décor de moresques, avec petite console supportant la coupe, milieu du XVIe s., détail © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

    Coupe sur pied à décor de moresques, avec petite console supportant la coupe, milieu du XVIe s., détail © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

  • Pierre Ensoult, Aiguière couverte à bec verseur, Paris, argent repoussé, ciselé, gravé, partiellement doré, traces d’émaux translucides au médaillon du couvercle, entre 1466 et 1506 © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

    Pierre Ensoult, Aiguière couverte à bec verseur, Paris, argent repoussé, ciselé, gravé, partiellement doré, traces d’émaux translucides au médaillon du couvercle, entre 1466 et 1506 © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

  • Dietrich Brey, Deux gobelets emboîtables à couvercle, dont un sur pied, gravés de bandes de moresques, Strasbourg, 1560-1567, argent ciselé, gravé et partiellement doré © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

    Dietrich Brey, Deux gobelets emboîtables à couvercle, dont un sur pied, gravés de bandes de moresques, Strasbourg, 1560-1567, argent ciselé, gravé et partiellement doré © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

  • Salière « à vase », Paris, argent ciselé et partiellement doré, 1531-1532 © Gilles André, Ludovic Gury,  Région Lorraine – Inventaire général

    Salière « à vase », Paris, argent ciselé et partiellement doré, 1531-1532 © Gilles André, Ludovic Gury, Région Lorraine – Inventaire général

  • Série de douze cuillères à tiges à pans achevées par un bouton ciselé en forme de fraise, attaches en queue-de-rat et cuillerons ovales, argent partiellement doré, XVIe siècle © Alain George, Gilles André, Région Lorraine – Inventaire général

    Série de douze cuillères à tiges à pans achevées par un bouton ciselé en forme de fraise, attaches en queue-de-rat et cuillerons ovales, argent partiellement doré, XVIe siècle © Alain George, Gilles André, Région Lorraine – Inventaire général

Vidéo : Le trésor de Pouilly-sur-Meuse

 -