Partagez Ligier Richier et Philippe de Gueldre : une double commémoration - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Ligier Richier et Philippe de Gueldre : une double commémoration

L’année 2017 marque le 450ème anniversaire de la mort du sculpteur Ligier Richier et le 550ème anniversaire de la naissance de la duchesse de Lorraine Philippe de Gueldre. Pour les célébrer, le Palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain de la Ville de Nancy propose au public de redécouvrir le gisant de Philippe de Gueldre, chef d’œuvre du sculpteur lorrain conservé dans l’église des Cordeliers.

Du 11 avril au 09 juin 2017

Ligier Richier et l’art funéraire, la mort transfigurée 

Né vers 1500 à Saint-Mihiel, le sculpteur Ligier Richier est à la tête d’un atelier réputé produisant des portraits en terre cuite, des retables et des statues en bois polychromes. Ses différentes mises au tombeau et représentations du Christ mort, empreintes de théâtralité, illustrent la dévotion très marquée des Lorrains du XVIe siècle envers la Passion du Christ. La qualité du traitement des visages ou des drapés des vêtements, le choix des attitudes des corps et la science de l’occupation de l’espace font de ses réalisations une œuvre émouvante et emplie de tension dramatique.

Philippe de Gueldre, duchesse de Lorraine et "povre ver de terre"

Fille du duc de Gueldre Adolphe d’Egmont, Philippe de Gueldre épouse en 1485 le duc René II de Lorraine avec lequel elle aura douze enfants. Ecartée de la régence à la mort de René II, elle se retire au couvent des Clarisses de Pont-à-Mousson où elle passe les 27 dernières années de sa vie. Faisant preuve d’une piété mystique tournée vers la Vierge et les souffrances de la Passion du Christ, elle se désigne elle-même comme un "povre ver de terre". A sa mort en 1547, elle acquiert très rapidement une réputation de sainte et devient l’objet de nombreuses dévotions. Bien que l’Eglise catholique ne l’ait jamais reconnue comme telle, elle est considérée "bienheureuse" par la ferveur populaire.

Le gisant de Philippe de Gueldre, chef d’œuvre de Ligier Richier 

Dans son testament, la duchesse demande à être enterrée très simplement dans le cimetière du couvent des Clarisses de Pont-à-Mousson. Néanmoins en 1548, ses descendants commandent au sculpteur Ligier Richier de lui ériger un monument plus digne de son rang au sein de la chapelle du couvent. Sur un tombeau en marbre noir, la duchesse apparaît revêtue de son habit de religieuse. A ses pieds, une petite clarisse, le visage masqué à la façon d’un pleurant, porte la couronne royale ses titres de reine de Sicile et de Jérusalem. Entreprise en 2012, la restauration du gisant de Philippe de Gueldre a permis de retrouver l’exceptionnelle gamme chromatique de l’œuvre ainsi que l’extraordinaire expressivité du visage de la duchesse qui semble reposer pour l’éternité.

Vendredi 9 juin

"Autour de Philippe de Gueldre et de Ligier Richier"

Demi-journée d’étude
14h à 17h30
Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Programme :

14h
Accueil
Lucienne REDERCHER, Adjointe au Maire, déléguée à la Culture, à l’Intégration et aux Droits de l’Homme

Séance sous la présidence de Marie-Agnès SONRIER, conservateur général honoraire du patrimoine.

14h15
« Pratiquer » le pouvoir au féminin entre France, Lorraine et Bourgogne : Philippe de Gueldre (1465-1547), duchesse de Lorraine.
Ghislain TRANIÉ, docteur en histoire moderne, Université Paris IV Sorbonne.

14h45
Ligier Richier et la cour de Lorraine.
Catherine BOURDIEU, maître de conférences en Histoire de l’Art, Université de Lorraine

15h15
Le monastère des clarisses colettines de Pont-à-Mousson et la famille franciscaine en Lorraine, au temps de Philippe de Gueldre.
Pierre MORACCHINI, École franciscaine de Paris.

15h45
Échanges avec la salle puis pause

16h15
Spiritualité, dévotions et pratiques religieuses d’une duchesse de Lorraine devenue Clarisse : Philippe de Gueldre
Catherine GUYON, maître de conférences en histoire médiévale, Université de Lorraine

16h45
Le gisant de Philippe de Gueldre par Ligier Richier : une sculpture pour l’éternité
Geneviève BRESC BAUTIER, directrice honoraire du département des sculptures du Louvre
Pierre-Hippolyte PÉNET, conservateur du patrimoine chargé des collections XVe-XVIIIe siècles au palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain.

17h15
Échanges avec la salle et clôture

Concert "Musiques pour la duchesse Philippe de Gueldre"

Ensemble Enthéos sous la direction de Benoît Damant
20h30
Église des Cordeliers
Plongée musicale au cœur de la Renaissance en Lorraine.
Œuvres de Pierre Cléreau et Josquin des Prés.
Tarif : 10€ / Tarif réduit : 5€
Sur réservation - 03 83 17 86 77  ou servicedespublics-musees@mairie-nancy.fr 

Au cœur du lieu de sépulture de la famille de Lorraine, l’ensemble Enthéos proposera, lors d’un concert exceptionnel, de réentendre le répertoire profane et sacré de la cour ducale du XVIe siècle. Il mettra en valeur les œuvres de compositeurs restés anonymes mais aussi celles d’artistes célèbres comme Loyset Compère, Josquin Desprez ou Pierrequin de Thérache. Le programme permettra d’illustrer la période de transition qu’a pu connaitre la duchesse Philippe de Gueldre entre musique médiévale et nouvelles formes de la Renaissance.